Dans le 1er article, nous avons vu ce qu’était docker et ses conteneurs de manière générale. Mais, me direz-vous, « comment ça fonctionne ? ». Me doutant de votre curiosité 🙂 , j’ai préparé cet article et vous invite à me joindre dans cette plongée exploratrice des conteneurs.

Docker est un programme qui permet de créer des conteneurs Linux et d’y installer des environnements exploitables, appelés plus communément « images » . Vous pouvez ainsi avoir un docker pour faire tourner un serveur web (apache, tomcat), un cms (wordpress, drupal), une base de données (mysql, postgresql). L’installation est très simple et permet de se départir de tâches parfois complexes d’installation directe.

Rassurez-vous, cet environnement est multiplateforme (pour plus d’informations concernant l’installation, je vous invite à consulter ce lien https://docs.docker.com/engine/installation/).

Une image peut se placer dans autant de conteneurs que l’on veut et former un système distribué virtuel, le tout s’exécutant sur la machine hôte et gérable grâce aux utilitaires docker (que nous verrons dans le prochain article).

Ci-dessous un schéma pour illustrer notre propos (source : https://blog.logentries.com/mstatic/content/uploads/2015/07/container-stack.png)

Sur le système hôte (Operating System), nous avons installé l’environnement docker (Docker Engine). Avec ce dernier, nous avons téléchargé plusieurs images (par exemple, le moteur de recherche ElasticSearch, le moteur de bases de données MYSQL, le cms wordpress). Ces images ont été instanciées dans les conteneurs App 1, App 2 et App 3. « Instancier » une image consiste à installer une image dans le conteneur et à l’exécuter.

 

Pour finir, voici quelques mots clés à retenir :

  • Le système hôte est le système d’exploitation principal gérant votre machine ; c’est par exemple Windows, ou Mac OS.
  • Docker VM désigne le système Linux où Docker s’exécute (votre machine ou une VM Linux s’exécutant sous Windows ou Mac).
  • Docker engine ou moteur docker est le programme qui gère les conteneurs ; il s’exécute dans la Docker VM.
  • Un conteneur est une partie autonome de la Docker VM, se comportant comme une machine indépendante.

 

Voilà, nous avons exploré l’intérieur d’un conteneur. Cela n’est pas très compliqué… mais comment utiliser un docker ? Peut-on construire son propre docker ? Comment ?

Eh bien oui !!! C’est possible. Je vous laisse assimiler les grands principes de docker et vous invite lors du prochain article à un cours de cuisine docker. Nous apprendrons non seulement à utiliser un docker mais aussi à confectionner le nôtre. A bientôt !!

À propos de l’auteur

Samuel DESSEAUX

Samuel DESSEAUX

Admin systèmes, un tantinet « geek » et « pédagogue » (association subtile 🙂 ).
« Quand tu ne sais pas, tu demandes mais quand tu sais, tu partages » : un bon leitmotiv pour moi pour écrire des articles sur des sujets qui me tiennent à cœur comme les systèmes, le devops, le monitoring.

Voir tous ses articles